Marc Desangles

30 Octobre 2011



Propos recueillis par :

Angel


Partager

Partager sur Facebook Partager sur MySpace Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz

Voir Site

Magic Fire Music : Salut Marc. Comment ça va ? La dernière interview concernait ton groupe Chucky Arla, aujourd'hui nous allons parler de toi et de ton album solo à venir !! Pour commencer tu vas nous parler de toi et rien que de toi, de ton parcours musical, de ta vie, de ce que tu aimes ou détestes... et si tu es célib (bah oui nous avons des lectrices célibataires !!)
Marc Desangles : Ça va bien, je dirai même très bien depuis la dernière fois. Mais il me semble que c’est plutôt à toi qu’il faudrait le demander (sourire). Mais bon, si je dois parler de moi je vais commencer par vous dire que je suis né le 15 octobre, tiens j’ai oublié l’année (sourire) à Toulouse.
Mon père qui était batteur m’a donné le goût de la musique et c’est en 1979 que je fonde mon premier groupe de rock où je joue de la basse.
J’ai pris des cours de chant pendant 3 ans avec une prof de l’orchestre du Capitole et fais mes premiers débuts en tant que chanteur.
En 1998 je chante dans un registre totalement différent en tant que Ténor pour l’association “Mille cœurs pour un regard” parrainée par Claude Nougaro. Cette expérience me permet de mesurer mes possibilités vocales dans un univers totalement inconnu.
En 2005 j’intègre le groupe Chucky Arla (cover band) qui se produit dans les caf’ concert, les festivals et les concentrations Bikes.
En plus de chanteur, je suis aussi auteur où j’écris pour différents groupes.
J’ai organisé de 2002 à 2005, le festival Motorock’la dans la région Toulousaine et en 2007 le premier Festival Free’Rock.
En 2011 je sors mon premier album solo « Beyond the ruins »
J’aime l’univers Harley Davidson, le rugby surtout le stade toulousain (rire), les voyages, l’Allemagne (vous comprendrez pourquoi plus tard) par contre je déteste le mensonge, l’hypocrisie et la haine sous toutes ses formes.
Si je suis célibataire ? Heu! Non, je suis marié à une charmante allemande.

Magic Fire Music : Comment t'est venue l'envie de préparer un album solo ?
Marc Desangles : J’ai toujours joué dans différents groupes où les reprises étaient la matière première pour les concerts et chaque fois qu’il a été décidé de s’orienter dans la créativité, ça n’a jamais aboutis, soit parce que le style (musique, ligne de chant…) ne correspondait pas à tous, soit le temps passé et nous faisait arrêter.
D’autre part j’écris des textes pour des groupes qui composent, alors comment ne pas finir par se lancer dans la réalisation de son propre album, avec l’avantage de pouvoir gérer seul l’ensemble du projet.

Magic Fire Music : Cet album a-t-il un fil conducteur, ou les morceaux sont-ils indépendants les uns des autres ?
Marc Desangles : Le fil conducteur est avant tout dans le son et l’esprit musical.
Pour ce premier album, il était important de créer une identité au travers du son et du style.
J’ai donc fait appel à mon ami Stéphane Deriau-Reine (Arrangeur et Directeur Artistique)
que je connais depuis quelques années maintenant, avec qui j’ai travaillé à l’occasion de l’album « Vision » de Michel Lazaro où j’ai écris l’ensemble des textes.
Sinon les morceaux sont indépendants les uns des autres. Chaque morceau pourrait être pris individuellement et mis sur un single sans pour autant déstabiliser l’album.

Magic Fire Music : Qu'est ce qui t'a inspiré lors de la composition ?
Marc Desangles : Même si j’ai commencé à jouer comme bassiste, avant tout je suis chanteur et auteur.
Du coup, ce sont les sujets que j’ai développé dans mes textes qui ont donné l’inspiration. Maintenant il fallait que j’arrive à extraire toutes les idées musicales que j’avais dans ma tête et surtout de les mettre en forme. C’est ce qu’a su faire Stephane lors des arrangements et de la Direction artistique.

Magic Fire Music : Est-ce contraignant de composer pour d'autres ? Parle-nous de tes expériences de compositeur. Vas-tu continuer ou arrêter d'écrire pour divers groupes ?
Marc Desangles : Ce n’est pas du tout contraignant de composer (attention en terme de paroles) pour les autres. Chaque fois que j’écris pour quelqu’un, c’est toujours une nouvelle expérience.
Pouvoir être en relation avec différentes personnes qui n’ont pas forcement les mêmes idées, le même style musical ou bien la même conception d’un projet est très enrichissant.

Magic Fire Music : Comment se passent tes collaborations avec les autres ? Est-ce qu'en général ils acceptent tes compositions sans rien y changer, ou les retravaillez-vous ensembles ?
Marc Desangles : Bien souvent c’est le compositeur qui détermine le sujet du texte en suivant l’inspiration que lui a procuré son œuvre. Je n’ai plus qu’à me mettre à sa disposition pour développer le texte tout en me rapprochant de l’esprit et de la structure de sa composition.
Sinon, il m’arrive de proposer directement mes textes à des artistes qui font la sélection et que j’adapte à leur demande.

Magic Fire Music : Faut-il avoir suivi un cursus littéraire pour réussir à écrire de beaux textes ?
Marc Desangles : Je ne pense pas, la preuve (rire). Non plus sérieusement, c’est sûr que d’avoir suivi un cursus littéraire peut apporter plus d’aisance et de fluidité dans la manière d’écrire et de trouver les mots. Après tout dépend du style d’écriture que l’on souhaite et des messages que l’on veut faire passer. Maintenant l’écriture doit rester avant tout du plaisir.
Pour ma part l’inspiration me vient « assez naturellement » j’attache de l’importance à écouter les gens, à observer la vie pour en suite transformer touts ses sujets à ma manière en essayant de mettre de la profondeur ou de l’intensité derrière chaque mot ou phrase.
Par contre je me refuse d’aborder ou d’exploiter des thèmes politiques ou engagés.

Magic Fire Music : Tes textes sont en général en français. Pourquoi ce choix ? Vas-tu t'essayer un jour à la langue de Shakespeare ?
Marc Desangles : C’est vrai qu’en général mes textes sont en français, ce qui me permet de faire passer plus facilement les émotions et d’enrichir ainsi les textes. En suite ils peuvent être adaptés en anglais. Pour mon album solo, je me suis enfin essayé à la langue de Shakespeare « pour reprendre ton expression ». Les textes que l’on retrouve sur l’album sont en anglais ou en français et même parfois les deux.

Magic Fire Music : Revenons un peu à cet album solo à venir. Comment en définirais-tu le style ?
Marc Desangles : Tout d’abord le titre de l’album est « Beyond the ruins », tu vois, même le titre est en anglais (rire), c’est un mélange de textes franco-anglais où les mélodies et les tempos s’entre mêlent dans un esprit Rock-Pop.
J’ai voulu que cet album soit différent du style musical que je fais ou que j’ai pu faire avec les divers groupes cover band.

Magic Fire Music : Quel est le public que tu vas tenter de toucher à travers lui ?
Marc Desangles : Je ne cherche pas à cibler un public plus qu’un autre. Je propose au travers de « Beyond the ruins » un univers dans lequel j’invite tout le monde à me rejoindre.

Magic Fire Music : Comment sera distribué cet album ? Digital ou physique, et pourquoi ce choix ?
Marc Desangles : Etant indépendant, je prends un peu de temps pour affiner la « com » que je vais mettre en place. Par contre il sera distribué autour de moi, au travers de points de vente chez des commerçants, d’autres actions sont en cours que je ne peux pas dévoiler car elles ne sont pas encore finalisées mais ce qui est sûr, c’est que l’on pourra écouter des extraits et même acheter l’album directement sur mon site.
Je préfère le CD physique car je pense qu’un album est un concept où le travail des musiciens, de l’arrangeur, de la création graphique et autres…doit être mis en avant et ce n’est pas au travers du Digital que tu peux le ressentir ou le retrouver.
Maintenant, il faut vivre avec son époque et à l’évidence c’est le format Digital qui prend toute sa place. Ce qui veut dire que je vais aussi m’orienter vers ce format, c’est incontournable.

Magic Fire Music : Quelle est ton actualité ? Raconte-nous.
Marc Desangles : Actuellement j’écris quelques textes, mais je concentre surtout mon énergie sur la sortie de Beyond the ruins, je voudrai aussi réaliser quelques vidéos clips et mettre en ligne certains des morceaux.

Magic Fire Music : Des concerts de prévus, vas-y c'est la plage publicité !
Marc Desangles : Cet album a été fait et enregistré au studio Productions Label Dereine à Bourg en Gironde.
Il n’est pas prévu pour l’instant de le produire sur scène, mais je me vois mal ne pas le jouer devant un public. Je ne sais pas encore sous quelle forme mais Stéphane Deriau-Reine qui est aussi un excellent clavier pourrait être de la partie, du moins c’est mon souhait (sourire).

Magic Fire Music : Comment imagines-tu ton futur ?
Marc Desangles : Mon futur ? Je l’imagine « au-delà des ruines » (rire). Maintenant que j’ai gouté au studio je vois mal comment je n’y retournerai pas un jour. Mais d’abord j’ai Beyond the ruins qui sort le 15 octobre, je vais le chouchouter pour essayer de le porter le plus loin possible.
Le futur, c’est aussi de se produire sur scène pour jouer et faire découvrir cet album en version « live ».

Magic Fire Music : Cette entrevue est maintenant terminée. Je te remercie et te laisse le mot de la fin !
Marc Desangles : C’est moi qui te remercie pour tout ce que tu fais et surtout pour ta gentillesse.
Je voudrai simplement rajouter que cet album au-delà d’être une aventure musicale est surtout une belle aventure humaine.
Je tiens à remercier toutes les personnes qui croient en moi et que me font confiance.
Je vous invite tous à aller sur mon site pour écouter sans modération « Beyond the ruins » et si vous voulez l’acheter… ne vous en privez pas (rire).
Quelques adresses à visiter :
www.marc-desangles.com
www.myspace.com/desanglesmarc
www.facebook.com/people/Marc-Desangles/1609625082